Inquiétante disparition d’enfants en Europe

En janvier 2016, Europol (l’agence de coordination policière ) déclare que plus de 10.000 enfants migrants non accompagnés ont disparu en Europe pendant les 20 derniers mois. Il s’agit de mineurs dont toute trace a été perdue après leur enregistrement auprès des autorités européennes.

Ces disparitions sont liées à l’arrivée massive de demandeurs d’asile fuyant les zones de combat. Ils étaient au nombre de 664’500 réfugiés adultes et enfants de janvier 2015 à septembre 2016 selon l’UNICEF.

Parmi les enfants disparus, certains auraient rejoint des membres de leur famille mais nous ne savons ni où ils sont, ni ce qu’ils font et avec qui.

Les mineurs voyageant sans adultes forment le groupe le plus vulnérable du flux de migrants et de ce fait peuvent être victimes de réseaux mafieux.

On sait que des groupes criminels qui pratiquent la traite d’êtres humains sont maintenant actifs dans les filières d’immigration illégale afin d’exploiter des migrants  dans plusieurs domaines : travaux forcés dans différentes activités industrielles et agricoles. Pire encore, ces groupes mafieux pratiquent une forme d’esclavage quand ils forcent des migrants à la prostitution. Ils sont également actifs dans le commerce d’organes.

Dans chacune de ces opérations criminelles, des mineurs sont enlevés et disparaissent.

Il est difficile d’établir la quantité et l’étendue de ces actes illicites qui sont organisés par une nébuleuse mafieuse, par contre plusieurs organisations internationales, ainsi que des ONG détiennent des éléments qui révèlent la partie visible de ce dramatique iceberg.