La charte

Chaque jour et partout dans le monde, des adultes violent, vendent, torturent, massacrent des enfants malgré les lois et la Convention relative aux droits de l’enfant qui sont censées les protéger.

Dans cet esprit, des journalistes et des juristes ont décidé de créer le Comité international pour la dignité de l’enfant (CIDE).

Le CIDE se donne pour mission – au moyen de reportages, de campagnes de presse, d’actions juridiques et de tout procédé jugé opportun – d’alerter inlassablement les gouvernements, les autorités responsables et l’opinion publique, pour exiger le respect de ces lois et de cette Convention, et par delà, du sens même de la vie.

Le CIDE se vouera totalement et sous toute forme jugée nécessaire, en Suisse comme partout dans le monde, au sauvetage des enfants atteints dans leur dignité.

Georges Glatz, Fondateur du CIDE

Lausanne, le 17 décembre 1991

Réseaux Pédophiles, 2012

Le comité a effectué en 2012 un important travail sur les activités qu’il a menées depuis le début des années 1990. Il a réalisé un rapport de synthèse, sorte d’état des lieux des réseaux pédocriminels, de leurs différentes formes, des protections dont ils bénéficient et de l’omerta qui les entoure aujourd’hui encore.

Ce document replace également les nombreux dossiers traités au fil de ces années par le CIDE dans le contexte des grandes affaires qui ont fait l’actualité.

Pour lire le document suivez ce lien:

Rapport Réseaux Pédophiles

Blog

Réponse du Tribunal

À la lecture de leur réponse, et malgré nos questions pertinentes concernant l’avenir de l’enfant Maëlys, on prend acte, le CIDE n’a aucune légitimité pour intervenir dans cette affaire. Une manière arrogante et méprisante de clore un dossier sans tenir compte de l’aspect moral et bien-fondé de la tragédie endurée par la petite Maëlys. Georges …

Le CIDE a interpellé le Tribunal fédéral au regard de l’application trop systématique ou automatique du retour de l’enfant prévu par la Convention Internationale de La Haye 1980

Le CIDE s’interroge sur l’interprétation rigide faite par notre Haute Cour de cette Convention Internationale appliquée au pied de la lettre alors qu’assurément l’interprétation de l’exception au retour lié au « risque grave » de l’enfant devrait être mieux pris en considération. La convention devant être manifestement comprise à la lumière de l’intérêt supérieur de …

Contact

Le CIDE

C/O Georges Glatz

Avenue des Cerisiers 41

CH 1009 Pully

email: info@cide.ch (lien ci-dessous)